Prise en charge des Troubles Envahissants du Développement

Les deux formes les plus courantes et les plus caractéristiques des Troubles Envahissants du Développement sont :

  • l'autisme infantile 
  • le syndrome d'Asperger 

Ces troubles peuvent s'exprimer avec plus ou moins de sévérité et leurs symptômes varient considérablement d'une personne à l'autre.

Qu'appelle-t-on autisme infantile ?

L'autisme infantile est la forme la plus courante de troubles envahissants du développement. Ses symptômes apparaissent avant l'âge de trois ans et sont présents en permanence. L'enfant a tendance à s'isoler et à se replier sur lui-même, son regard est fuyant et il présente des difficultés marquées à établir des relations avec son entourage. De plus, son acquisition du langage est retardée, voire absente, et il a du mal à fixer son attention de manière durable. Les enfants atteints d'autisme infantile ont tendance à développer des comportements répétitifs (par exemple, torsion des mains, mouvements du corps) et à se plier à des rituels inflexibles.

Qu'appelle-t-on syndrome d'Asperger ?

Le syndrome d'Asperger est une forme de troubles envahissants du développement qui apparaît plus tardivement que l'autisme infantile (en général vers six à huit ans, mais il peut parfois se manifester dès la troisième année). Les symptômes du syndrome d'Asperger se situent sur le plan des interactions entre individus (difficulté à comprendre le langage non verbal ou les expressions imagées ou abstraites, difficulté à comprendre les sentiments de leur interlocuteur), mais aussi au niveau des habitudes de la vie quotidienne (forte réticence au changement et attachement intense à des routines, ou engouement pour un sujet très spécifique avec accumulation d'une somme considérable de connaissances). Les personnes qui présentent un syndrome d'Asperger ont en général une mémoire excellente, voire exceptionnelle.